GRAPHISME AU HAVRE

Ask me anything   Graphisme au Havre loves graphic design and Le Havre.
We focus on Une Saison Graphique, an annual graphic festival. Our posts are mostly related to this event, its future and past invited artists.

Poster by the young and talented Suzon Hauchard, for a beach party in Le Havre tonight!

Poster by the young and talented Suzon Hauchard, for a beach party in Le Havre tonight!

— 1 month ago with 7 notes
#Suzon Hauchard 
Papier Machine

image

On Kermesse Graphique poster by Delphine Boeschlin of Papier Machine. Text by Vanina Pinter.

La commande d’une affiche générique à chacun des participants d’une Saison Graphique cache l’indicible intention de consigner  (d’archiver par avance et par l’acte de sérigraphier) une part de l’âme d’un  graphiste à  un moment donné. Certes l’affiche informe (un lieu, une date), elle concrétise un projet, un processus de création. Mais sa fonctionnalité ne s’affirmera que si ce « supplément d’âme » se lit, et ce supplément établit qu’une affiche ne se contente pas d’être un objet communicant ou une belle image.

L’affiche de Papier Machine était attendue, c’est la première « apparition » pérenne du jeune collectif havrais[1]. Papier machine inaugure (et poursuit) des installations graphiques éphémères, questions de papiers et de machines, de l’imprimé et du virtuel, de passerelles entre différentes surfaces. En reprenant la tradition d’une « kermesse », Papier Machine ré-affirme le caractère éphémère, joyeux, populaire, collégial des fêtes graphiques.

Cette affiche pulse une énergie rayonnante.

Dans ce chamboule-tout de boites de conserves dé papiétée, de déchets recyclés, le moindre grain/ signe/ pigment a été retravaillé, agencé, pensé, pesé.

Rien ne se perd avec Papier machine, ni un pixel, ni grain de  farine ou de sable[2]. Dans une économie 2.0, pour investir dans la créativité, il faut repenser nos pratiques, nos matières dernières s’annonçant à bout de souffle. Tout s’inverse, certains papiers coûtent plus chers qu’un écran, et les décharges d’ordinateurs créent de nouveaux paysages ailleurs, comme ces cimetières numériques au Ghana. Au Havre, les klaxons des porte-conteneurs scandent régulièrement que l’ailleurs -l’exportation- se situe dans un jeu de va-et-vient. Avec cette première édition d’une kermesse graphique, Papier Machine réaffirme ses objectifs, activer différentes mécaniques (et même des jeux démodés), inventer des machines à images, provoquer des manipulations et des impressions afin de trouver des espaces collaboratifs et créatifs désinhibants. Machine/Mécanique/Ame.

Pourquoi penser, ici, à l’âme, cet improbable nécessaire, face à ce concept de Papier Machine ? Le papier machine renvoie à un formatage A4, un outil premier prix avec lequel tout reste possible (aujourd’hui,  on ne compte plus le nombre d’affiches –animées- réalisées avec des accumulations d’A4). « Oui le papier peut se mettre en œuvre à la façon d’un multimédia. Du moins quand il se donne à lire ou à écrire, car il y aussi du papier d’emballage, du papier peint, du papier à cigarettes, du papier hygiénique…. »

Jacques Derrida, en 1997, dans Le papier ou moi, vous savez. Nouvelles spéculations sur le un luxe des pauvres[3], partie du recueil de textes Papier Machine, réfléchit son rapport au papier et à l’écriture, « j’ai cherché à jouer avec la surface du papier autant qu’à la déjouer ». Derrida évoque le plaisir, la culture du papier, le devenir du livre, l’économie et l’autorité … Découvrir cet écrit en écho aux œuvres de Papier machine c’est revenir à des essentiels de la nécessité créatrice, à la détermination sérieuse et à la pensée instable, c’est accepter que même la lecture, comme les images, plutôt, nos paysages d’images nécessite un recyclage. Recycler ou se recycler s’offre comme un acte, celui de reprendre, de reformer ses pensées, ses images… D’une façon figurée ou réelle, « le papier, donc, m’expulse », il pousse à s’extraire de soi (que ce soit pour y déposer ses pensées ou y remplir sa fiche d’identité). Un jeu contestataire.

L’esprit de Papier machine est obstinément trouble-fête. Un brin rieur, un sourire indigné. Provoquant (les collaborations). Tout est écrit sur l’affiche. Les boites de conserves, les cadres conservateurs sont juste là, au centre. Suffit de tirer. De retirer un grain.

©Vanina Pinter 



[1] Collectif qui est né sur les bancs de l’ESADhAR et qui a grandit en même temps que la Saison Graphique.

[2] CF  l’installation « Montagnes » de Delphine Boeschlin, réalisée lors de son DNSEP à l’ESADhAr en juin 2014. (montagnes visibles sur l’affiche appelant notamment un questionnement sur le changements d’échelles et la différentes pigmentations de la matières numériques)

— 2 months ago with 1 note
#Vanina Pinter  #Une Saison Graphique  #papier machine 
Pangramme

Affiche pour Une Saison Graphique par Fanette Mellier. Texte : Vanina Pinter.

 
Cette affiche est un cercle parfait.

Elle cerne une continuité entre la lettre et l’image, elle cerne les frottements entre les caractères Yin* et les caractères Yang* actionnant la formule méthodologique de Fanette Mellier. Pangramme signifie la complémentarité entre la rigueur d’un processus de mise en formes et la fantaisie. La graphiste a dessiné ces vingt-six lettres et a imaginé qu’elles s’incarnent à travers vingt-six techniques d’impression et autant de formats et de papiers.  Son ultime grain d’extravagance : avec l’imprimeur Le Lézard graphique, la typographe a traqué, pour cette sérigraphie, une encre pailletée, à même d’iriser le fond. « L’idée est de jouer sur cette tension entre une approche classique et iconoclaste de la typographie ».

Le concept de l’exposition, les objets générés et la scénographie sont, ici, synthétisés par un jeu d’aplats, sans ombres. Il n’y a plus de repères de ce qui fut premier ; seul, subsiste l’évidence d’un ensemble. A l’affiche, en presque noir et blanc, revient le privilège d’assumer l’art du contrepoint, la valeur des formes et contre-formes qui ne se saisissent que lorsqu’elles composent simultanément. Dans l’exposition Pangramme, les vingt-six mille lettres, objets aux dimensions variables, aux effets colorés innombrables et à la manipulation inhabituelle auront pour dessein de déborder, d’échapper, de s’amalgamer. L’affiche condense la liberté que déploie ce projet et ces vingt-six mille occurrences, entre lettres, images, objets. Un ancien et un nouveau monde, stratégiques et techniques, se côtoient pacifiquement dans cette casse typographique. Cette casse que Fanette Mellier a fréquentée en 2013 durant sa résidence à l’imprimerie Nationale, cette casse qu’elle a dessinée pour ranger ses lettres « marginalisées » au millimètre près (chaque lettre imprimée est défendue par une marge de treize millimètres), cette casse (en bois dans l’exposition, à l’échelle 1 sur l’affiche) assure de l’ordre et des écarts des règles, des rangements, des transgressions.

Cette affiche est un point final. Celui d’un processus de travail amorcé dès septembre 2013. L’image d’après, sera l’acte (du visiteur) de s’emparer de l’objet de ces lettres. S’il y a dans ce cercle, de nombreux cycles de lunes et d’idées, j’y lis ce temps généreux, opiniâtre que la graphiste a concédé à Une Saison graphique, à l’ESADhAR et à sa discipline. L’affiche est une boite qui, parfois, ouvre l’art de la composition en serrant au maximum les poin(…)s.

Vanina Pinter

Yin : la lune, les doutes et le numérique/ Yang : le soleil, la clarté et le plomb

— 2 months ago with 4 notes
#Vanina Pinter  #Fanette Mellier  #Une Saison Graphique  #print 

That's all folks!

That's it for the 2014 edition of Une Saison Graphique!
So long, farewell, and see you next year!
To celebrate the ending, I'll publish a few texts by Vanina Pinter, critic and historian of graphic design.
See you soon!
Love, Mariina
— 2 months ago

On the 10th of may took place Kermesse Graphique - a graphic DIY fair produced by Papier Machine! Cool times & warm hearts

(Source: papier-machine2012)

— 2 months ago with 10 notes
#Une Saison Graphique  #Kermesse graphique  #papier machine 

Graphic design in public space

Yes, Une Saison Graphique 14 is finishing this friday. Yet, this  beauty is here to stay! Anette Lenz and Nicolas Galinotti designed Le Phare- Centerfor dance and choreography’s new facade. Visible every night in the twilight when arriving from Paris to Le Havre.

— 2 months ago with 1 note
Boekensalon met Richard Niessen - Bijzondere Collecties →

Hey!

Meet me in Amsterdam on Thursday the 12th of June at Museumcafé van de Bijzondere Collecties van de Universiteit van Amsterdam ! 

I will be presenting Une Saison Graphique at Richard Niessen’s catalogue’s release! 

Welcome!

— 2 months ago
#Une Saison Graphique  #richard niessen  #amsterdam 

Goodness gracious! Only a few days left of the fabulous solo exhibition  of Europe’s finest and sweetheartest young graphic designer Felix Pfäffli!

Felix’s show Color is a response to his show Contrast at Chaumont Design Graphique this year. 
Until the 14th of june at the Carré du THV in Le Havre for Une Saison Graphique.

— 2 months ago with 60 notes
#Felix Pfäffli  #Une Saison Graphique 

Richard Niessen :A hermetic compendium of tyographic masonry, Une Saison Graphique 14, at the Le Havre University library, Le Havre, until the 27th of June 2014.

This amazing installation sets up 26 posters by Richard Niessen, since his last exhibition in France TM-City. The Mikado-like installation is a production for Une Saison Graphique that Richard Niessen elaborated since 2013 along with the scenograph Lowies Van Zanen.
The catalog offers the 26 posters and is available on 
http://www.franciscopolis.com/Richard-Niessen-A-Hermetic-Compendium-of-Typographic-Masonry

— 3 months ago with 11 notes
#richard niessen  #Une Saison Graphique  #Francisocpolis Editions  #Le Havre 

C’est affiché près de chez vous, the selection of the best french posters of Chaumont Design Graphique, 2013, until the 27th of june, at Le Havre Railwaystation. 

Featuring posters of Akatre, Horstaxe, Les Graphiquants, Christophe Gaudard, Virgile Laguin, Making Things Public, Syndicat/ Sacha Léopold et François Havegeer, Pascal Béjean/Nicolas Ledoux, Pascal Béjean/Nicolas Ledoux, Thomas Huot-Marchand, Building Paris, Maquette et mise en page, Michel Lepetitdidier/Nicolas Pleutret, Anette Lenz, Jean-Marc Ballée, Helmo/Christophe Urbain and Formes Vives.

— 3 months ago with 10 notes
#Chaumont design graphique  #Une Saison Graphique 

Pangramme, solo exhibition of Fanette Mellier at Une Saison Graphique right now, in ESADHaR, Le Havre.
For this beautiful exhibition, Fanette designed all the letters of alphabet, and asked about 20 different printers all over France to print one letter, each one in 1000 examples.

The technics are various : from etching to rizo, offset or silkscreen. Each letter has its story to tell and makes visible the relationship between the designer and the printer. 

The viewer can play with the letters and compose words, and even try to write pangrams : sentences that use all the letters of alphabet. Pangram in the exhibition is written by Vincent Vauchez. 

— 3 months ago with 6 notes
#Fanette Mellier  #Une Saison Graphique  #Le Havre 

Opening of “Chez Georges” exhibition of the collective of illustrators of Magazine Georges at Bibliothèque Salacrou, Le Havre, for Une Saison Graphique 14.

— 3 months ago with 2 notes
#Magazine Georges  #Une Saison Graphique  #Le Havre 
KERMESSE GRAPHIQUE →

Hey kids! Join us at the graphic fair on saturday!

— 3 months ago with 2 notes
A hermetic compendium of typographic masonry
This incredible title reveals of Richard Niessen’s reflection on relationships between graphic design and architecture. Richard will give a conference today at 6PM in Le Havre, Maison de l’étudiant, and we’ll know all about this enigma! 
Richard Niessen’s solo exhibitions will start Une Saison Graphique festival tonight at the University Library of Le Havre. Welcome!!!

A hermetic compendium of typographic masonry

This incredible title reveals of Richard Niessen’s reflection on relationships between graphic design and architecture. Richard will give a conference today at 6PM in Le Havre, Maison de l’étudiant, and we’ll know all about this enigma! 

Richard Niessen’s solo exhibitions will start Une Saison Graphique festival tonight at the University Library of Le Havre. Welcome!!!

— 3 months ago with 3 notes
#richard niessen  #Une Saison Graphique  #Le Havre